À propos

Ici je partage les lectures, les pensées et les textes inédits qui peuplent mon univers. J’espère sincèrement que vous passerez un bon moment.

J’aime observer les gens et les choses.

J’aime prendre de la hauteur pour apprendre à ne plus prendre de haut.

Comme tout le monde j’aimerais résoudre les problèmes à ma manière. Comme beaucoup je m’insurge, me braque parfois, monte en mayonnaise mes pensées réactionnaires. Je suis sensible mais je me soigne. Mon objectif: aimer tout le monde, au moins pour ce que nous avons en commun. Chercher à comprendre, me disait un chef, c’est chercher à désobéir. C’est aussi chercher à aimer.

L’amour! Toujours lui, (ou elle ; toujours elle). J’aime au-delà du cadre imposé par la normalité. J’aime mes ex — je leur parle souvent —, j’aime les pauvres, j’aime les riches. J’aime même les jaloux… J’aime les gays, les hétéros, et tout le spectre des goûts et des couleurs.

« En soi l’homosexualité est aussi limitante que l’hétérosexualité : l’idéal devrait être de pouvoir aussi bien aimer une femme qu’un homme, n’importe un être humain, sans éprouver ni peur, ni contrainte, ni obligation » — Simone de Beauvoir

J’aime ceux qui sont meilleurs que moi dans les competitions, j’aime ceux qui ne croient pas en eux. J’aimerais qu’on arrive à s’entendre. Et je suis certain que ça commence par s’aimer soi-même. Et si un jour je râle, et bien c’est que j’en avais besoin, pardonnez-moi.

J’aime Camus, De beauvoir, Proust et Alexandre Astier. J’adore cette phrase prononcée par César à Arthur:

« Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu’ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c’est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles. »

J’aime écrire. Pour que ça change quelque chose, quelque part. Pour qu’on se reconnaisse.

« On ne pense que par image. Si tu veux être philosophe, écris des romans. » — Camus.

 

P1040284.jpg

Une anecdote? J’aime regarder dans les canons, on peut y observer la vie et la mort, mais au fond ce n’est qu’un tube façonné par les hommes.

Mon Twitter: https://twitter.com/Cinqpetitessec

Mon Scribay: https://www.scribay.com/author/806376119/cinq-petites-secondes

Coluche a dit*, à propos de l’état du monde : « La seule excuse de Dieu c’est qu’il n’existe pas ». Nous, nous n’avons pas d’excuse, alors on doit faire au mieux.

Bonne route.

* À ce propos, Pierre Foucher me souligne que c’est une citation que Prosper Mérimée attribua à Stendhal. Nietzsche reprendra la phrase dans Ecce Homo (Pourquoi je suis si avisé, § 3) en regrettant que Stendhal en ait eu l’idée avant lui. Merci Pierre!

Publicités