Société·Tous les articles

La crise de l’homme — discours d’Albert Camus à l’université de Columbia en 1947 (audio et texte).

Après avoir passé quelques mois sans écrire le moindre editorial pour le journal Combat, mais plutôt à prendre des notes dans ses carnets, Albert Camus va donner un discours devant 1200 étudiants Américains. Il y parle de l’avenir, et annonce — sans le faire — l’axe de ses futurs travaux.

Camus y parle des hommes de sa génération, qui ne croyaient en rien, et qui ont eu à vivre les plus effroyables contradictions : Malgré leur dégoût de la violence et de la guerre, il leur a fallu vivre dans la guerre, et exercer la violence.

Camus désigne l’hitlerisme comme un mal qui ne se résume pas à son tyran, mais plutôt comme ayant des causes profondes, auxquelles tous et toutes ont participé, en acceptant, par exemple, de remplacer la valeur de l’homme par la fatalité de la bureaucratie, par la doctrine, par la réussite ou la puissance. Il précise aussi que si la bête est morte, le venin lui, n’a pas disparu.

Discours disponible en version audio ou texte.

Texte original de la conférence donnée par Albert Camus au McMillin Theater de l’université de Columbia (New-York) le 28 mars 1946.

Version audio: Discours lu par mes soins à écouter sur SoundClound:

 

Version texte disponible ici:

la-crise-de-lhomme-camus (1)

 

Et vous, qu’en pensez-vous?

9 réflexions au sujet de « La crise de l’homme — discours d’Albert Camus à l’université de Columbia en 1947 (audio et texte). »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s