Réflexions en tout genre.·Tous les articles

Être rentable

pexels-photo-14

Et si poursuivre nos rêves était finalement un devoir de rentabilité? L’homme est-il une marionette qui tire ses propres ficelles?

Chaque victoire de l’humanité est un petit obstacle pour l’hyper capitalisme. Mais rassurez-vous, le système — autrement dit la somme de nos individualités — a déjà pensé à tout. Gagner le droit de ne plus être exploité nous a donné le devoir de nous exploiter nous-même.

« Libérer votre potentiel pour réaliser vos rêves. »

Super. Donc on encourage tout le monde à réaliser leur rêve. Ok, mais attention, ça comprend tout le monde, les racistes, les pervers, les enfants gâtés, les ignorants, les superficiels, les arrogants, les égoïstes, les connards, les anxieux, les incultes etc… pas forcément le haut du panier.

Le haut du panier ne vaut pas beaucoup mieux d’ailleurs, parce que viser le top à tout bout de champs à aussi un effet pervers: il normalise l’exception. Cela tire l’individu vers le haut.

L’individu. Pas le groupe.

Quand on nous dit d’être meilleur, on veut dire en tant qu’individu, pas pour l’humanité toute entière. Alors quand tout le monde parlera neuf langues, saura courir un marathon, cuisiner toutes les cuisines du monde, travailler 50h par semaine sans se plaindre, chanter et danser parfaitement, imaginez comment vont se sentir ceux qui n’y arrivent pas? Imaginez grandir dans un monde comme ça.

Vous allez rire mais je vais encore faire un parallèle avec l’Allemagne nazi et les regimes communistes. On est dans le culte de l’homme chez eux comme chez nous.

Pourquoi? C’est vrai, je me demande bien après tout pourquoi ce culte existe encore. On pourrait vivre comme beaucoup de philosophes et intellectuels le conseillent, en travaillant un peu, et en pensant du temps en famille, ou à la pêche, à prendre la vie calmement, sans obsession pour la performance.

Fucking performance. Sous couvert de nous offrir d’être qui on veut, on nous pousse à la rentabilité. Au travail: performance. Dans la vie de famille:  un marriage réussi, des enfants heureux et qui réussissent aussi: performance. Dans le sport: performance. Dans les loisirs: performances. Amateur? serait-ce une insulte?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Être rentable »

  1. Assez d’accord. Quand on y réfléchit, on vit vraiment dans un monde où la frénésie et la productivité sont au centre de tout. Et c’est désolant, car produire, ça n’est pas créer. Pessimistes, on serait presque tentés de croire que notre époque et son culte de la performance sont les ennemis de toute forme d’art. Mais au fait, sommes-nous pessimistes ?
    Je rebondis sur un passage qui m’a bien plu. “[…] le système — autrement dit la somme de nos individualités […]” Je suis toujours agacé de voir qu’on oppose le “système” aux “êtres humains”, sous-entendu : les gens sont bons mais ils sont victimes d’un système qui les oppresse. Non, nous sommes le système. Il est à notre image. Et je crois qu’il faut en avoir conscience si l’on veut que les choses changent un jour.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s