Nouvelles érotiques·Poésies·Sur les femmes·Tous les articles

Cinq secondes pour la décrire

pexels-photo-196667

Croiser une inconnue qu’on ne reverra jamais, et cinq petites secondes pour la décrire.
Un dixième de seconde, suave, la posture, les hanches, la couleur de peau.
Un huitième de seconde, fragile, ou peut-être menue, les longs cheveux bruns.
Un quart de seconde, la tenue, chaussures hautes, jambes nues, robe d’été, cheveux blonds, seins à découvrir.
Une demie seconde, le visage, rond, les yeux noirs, la bouche, petite, le nez, joli.
Une seconde, les courbes, les vraies, pas celles de l’étoffe, rebondies, complexes, plurielles, naturelles.
Deux secondes, la peau, le cou, les oreilles, en deux secondes le regard est une plume qui caresse de la nuque aux seins.
Trois secondes, les seins, et toute une seconde pour s’en détacher.
Quatre secondes, le ventre, les cuisses, les pieds.
Cinq secondes, le regard, profond, cinq secondes c’est long. Si long que la beauté ne se décrit plus, elle se négocie.

Publicités

22 réflexions au sujet de « Cinq secondes pour la décrire »

  1. 5 secondes… Il faut faire vite ! / lol

    Quoique d’après une étude, c’est le temps moyen (de mémoire).

    Mais 5 secondes…. N’est-il pas possible de transformer ces secondes en plusieurs minutes ou heures !?… / lol

    Très bonne présentation Clémentine.

    Aimé par 1 personne

      1. Je ne sais pas ce que tu sous-entends par « braves gens » … mais oui je sais que ça emmerde bien les hommes peu ou pas assez poètes qui n’y trouvent pas grand intérêt … dailleurs en ai-je connu un seul qui ait aimé cela ? … ah oui, celui-là, je lui disais « vous » ou bien « cher homme » et il mappelait « femme » 😕

        Aimé par 1 personne

      1. Il faut regarder et sourire aussi. Cest un moyen d’expression nécessaire si on veut commencer à communiquer avec une autre personne sur le même thème.
        La poésie serait-elle un sport ? Je dirais : c’est comme la baise … parfois cest juste du bon temps et de la sueur … parfois c’est une autre dimension à la  » 50shades  » … ces moments de poésie pure sont justement les plus rares. Malheureusement ou heureusement …

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s