Réflexions en tout genre.·Tous les articles

L’éternité pour tout apprendre

Je viens de finir Groundhog Day (Un jour sans fin).

Et je jalouse ce type qui à l’opportunité de tout apprendre, de faire ce qu’il veut, de prendre le temps de connaître les autres. Et comme il est le seul à revivre cette journée, il n’a plus peur de rien.

La morale de cette histoire? Eh bien je dirais qu’elle tient dans le but qu’il se donne. La transformation du salaud égocentrique en type bien ne m’intéresse pas vraiment ( même si c’est assez plaisant à constater). Non, ce qui doit servir de base pour définir la morale de ce film, c’est je dirais les phases par lesquelles passe Phil.

Tout d’abord, c’est sa routine un peu grisâtre, ses à-prioris  sur les gens de la campagne, son désintérêt pour les autres, etc.. Et puis son agacement face à la situation. Il ne supporte pas l’idée de ne pas obtenir ce qu’il veut — partir de cette petite ville sans intérêt.

Ensuite, il trouve une utilité à sa situation: Il peut obtenir ce qu’il veut, faire ce qu’il veut. Il agit comme un enfant gâté, à la différence qu’il est calculateur et patient. Et comme il ne peut obtenir ce qu’il veut, elle, Andie MacDowell, il ne veut plus vivre. Il n’a pas de but.

S’il n’obtient pas ce qu’il veut, il ne veut plus vivre.

Ensuite il se résout. Il n’a plus d’espoir. Plus aucune chance d’échapper à son destin, celui d’un jour sans fin. C’est par dépit qu’il devient honnête, qu’il s’intéresse aux autres, qu’il décide d’apprendre la musique, la littérature, la sculpture, la bonté d’âme.

C’est bien sûr à partir de ce moment-là qu’on l’envie. Ah! Quelle chance il a de pouvoir tout apprendre, d’avoir un temps infini pour faire ce que j’aimerais tant faire.

Reformulons:
Il a l’éternité devant lui, nous n’avons qu’une quantité limitée de jours. Il  fait ce qu’on aimerait faire. On travaille.

Ne devrait-il pas se mettre à travailler? Faute d’avoir épuisé tout ce qu’il y avait à faire? Si je veux apprendre à danser la salsa et à peindre, dois-je attendre d’avoir l’éternité devant moi? Sinon tant pis, au boulot?

Comment en sommes-nous arrivés là?

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’éternité pour tout apprendre »

  1. A défaut de vivre l’expérience de Phil, « Phile » la marmotte semble avoir une vie sympathique aussi ?!……
    J’envie donc la vie de la marmotte mais cachée dans des roches d’un parc naturel et sauvegardé quelque part en haute montagne.
    (Je voulais juste donner un avis différent……. parce que Rita…..quand même…………..)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s